Un réseau pédophile ???

Publié le par Luciole.ch

 

Témoignage : de Mme G.

 

Je viens à vous par cette présente lettre afin de dénoncer les abus sexuels sur mes enfants Louna 12ans, Léo11ans et Théo par leur père M.C. et leur grand-mère

Mme C.

 

En Octobre-Novembre 2000 : Ma fille a 8 mois et celle-ci a les fesses qui saignent elle hurle à chaque change et se réveille toutes les nuits cela durera trois semaines, elle est gardée par Mme C sa grand-mère et une amie à cette dernière. Je suis rentrée chez moi avec ma fille et en une semaine elle n’avais plus rien mais continuait à se réveiller la nuit.

 

En 2002 : Ma fille est endormie avec Mme C. Louna est sur le lit à l’envers, les jambes écartées vers le visage de sa grand-mère qui s’est réveillée en sursaut et m’a expliquée que Louna avait fait un cauchemar et qu’elle était venue la rendormir, elle s’était empressée de remettre Louna à l’endroit et sous la couette, j’étais inquiète mais cette dernière a su me rassurer.

 

En 2004 : Louna fait des cauchemars et maintenant elle arrive à les expliquer : Elle a rêvé à plusieurs reprises d’un loup aux yeux rouges qui a de longues griffes (elle me montre avec ses doigts) et qui lui gratte, lui griffe le pipi, elle hurle en se réveillant et se plaint d’avoir très mal au pipi. Je suis allée voir notre médecin traitant de Laroque Timbaut (47), elle a fait une attestation à ce sujet qui est dans le dossier juridique. Louna avait une infection urinaire.

 

En 2006 : Je vois Mme C sortir le matin de la chambre avec les enfants, elle tient son bas de pyjama sous le bras et donc est dénudée, en me voyant elle panique et titube tout en essayant de renfiler son pyjama. Que faisait-elle nue dans la chambre des enfants ?

 

En septembre 2006 : Louna parle en présence de son père et dit que sa grand-mère lui fait très mal au pipi avec les doigts et aussi des fois avec une lingette. Louna a depuis 2004 des infections urinaires. Elle veut que sa grand-mère aille en prison et même qu’elle meure, elle a très peur d’elle.

 

En décembre 2006 : Louna est suivie par une psychologue Mme H à Bourg Madame (66) qui fera un signalement à la gendarmerie début 2007 suite aux propos inquiétant de Léa.

J’ai porté plainte avec M. C contre Mme C pour abus sexuel sur ma fille Louna. Louna sera entendue et filmée en gendarmerie début 2007.

 

Fin octobre 2007 : Théo a 15 mois, il a une réaction étrange lors du change, je demande à mes enfants s’ils savent ce qu’il a. Il dit Pa-pa et fait des gestes de vas-et-viens avec ses mains le long de ses jambes et pleure en gesticulant. Louna me dit alors que son père lui a fait mal lui aussi comme sa grand-mère mais elle ne veut pas qu’il aille en prison. Elle dira par la suite qu’il lui a enfoncé un crayon et un cintre dans le cul. J’ai alors tenté de porter plainte, de protéger mes enfants en vain !

En 2008 : Léo me parle des abus sexuels qu’il a subit aussi (il m’en parle en mai ou juin 2008). Il me dit que lors du bain, de la douche son père lui demandait de mettre les mains contre le mur et alors il lui faisait mal au cul, il pleure, il dit qu’il pense qu’il lui faisait mal avec ses doigts mais il ne le voyait pas, il avait très mal.

En 2009 : Léo me dit qu’en 2008 chez les grands-parents, Mme C l’a réveillé un soir en lui enfonçant les doigts dans le cul et il avait fini par crier de douleur, elle aurait alors arrêtée de lui faire mal et serait sortie de la chambre. Mon fils en aurait parlé à la psychologue qu’il voyait alors…Pourquoi ignore-t-on ces faits ?

 

Dès lors, je n'ai cessé d'être harcelée par la famille C (chantage affectif, pécuniaire puis menaces) puis par des professionnels. La société, au lieu de protéger les victimes s'acharne sur elles afin de les faire taire.

 

Lorsque j’ai voulu porter plainte contre M.C, le gendarme P. n’a pas voulu me croire et s’est mis en colère violemment après moi lorsque je lui ai confirmé que j’avais averti mes proches des révélations de ma fille concernant les agressions sexuelles. Pourquoi cela l’a-t-il mis en colère ? Quoi de plus légitime d’avertir mes proches et mes voisins ? Pourquoi n’a-t-il pas voulu prendre ma plainte ?

 

Ce gendarme P s'est servi de son statut pour m'intimider, pour me déstabiliser et surtout il m'a jugé coupable de mensonge et a plaint M. C que j'expulsais du domicile conjugal au lieu de se préoccuper de mes enfants.

 

Le psychiatre M.B. voyant que je croyais mes enfants, m'a menacée en disant que j'étais obstinée, que la justice était parfois injuste et qu’on m'enlèverait mes enfants, si je persistais à vouloir les protéger (ce qu'ils ont fini par faire). Il m’a dit que ce n’était pas grave si mes enfants étaient abusés sexuellement par leur père et leur grand-mère ! Qu’il fallait que je les laisse faire ! En partant il m’a serré très fort la main en me disant à trois reprises « Vous avez bien compris ! »

 

Comment ce fait-il que jusqu’en décembre 2008 à ma connaissance ce psychiatre (qui m’a menacé !) n’avait pas remis de rapport et qu’à mon retour en mai 2011, il y a un rapport contre moi ? Dont je n’arrive pas à avoir une copie… Pourquoi ? Ne devrais-je pas être informée tout comme le juge de tout rapport me concernant qu’a-t-il dit sur ce rapport qui me discrédite autant ? Pourquoi ? Pourquoi tant d’horreur tant de monstres dans les professionnels ?

 

Le psychologue expert rattaché au TGI de Montpellier, M. B a vu et entendu Louna 10 mn et a conclu qu'elle affabulait et que je l'instrumentalisais. Alors que la psychologue Mme H qui l’a suivi durant 1 an a fait un signalement à la gendarmerie trouvant ses propos fort inquiétant !

Mais dans quel but je l’instrumentaliserais? Dans le but de me retrouver seule, démuni et sans mes enfants...Depuis que ma fille a parlé des agissements de son père et depuis que j'ai tenté de protéger mes enfants en quittant le domicile conjugal, M. C est venu récupérer les enfants avec une ordonnance du JAF de Perpignan, M. P alors que j'étais dans le département 47.

 

Depuis ce déchirement, ne voyant mes enfants que le dimanche, je me suis retrouvée abandonnée, sans revenu, SDF. Et puis les problèmes se sont enchaînés, mon mari (à l’époque) m'a volé mes économies, je ne reçois pas tous mes courriers (et bien sûr ce sont les plus importants que je ne reçois pas). J'ai été interdit bancaire pour un chèque refusé étant donné que M.C. m’avait volé. J'ai eu des coupures de téléphone, des problèmes de cartes bancaires et des dégradations puis vol sur mon véhicule. Je suis également sur écoute téléphonique, je ne reçois pas tous mes messages vocal et SMS, je suis pistée avec ma voiture et certainement écoutée aussi, j'ai été suivie et mes amis aussi.

 

Ne croyez pas que je sois la seule dans ce cas, j'ai contact avec une mère qui se bat comme moi et elle a les mêmes problèmes. Ils se servent aussi de virus pour nous rendre malade… Je ne suis pas paranoïaque j’ai juste dénoncé des actes cruels d’inceste et de pédophilie et pour me faire taire on m’harcèle !

Ce qui semble et qui est bizarre dans cette affaire :

 

Aucune garde à vue n’a été imposée à M. et Mme C. malgré la gravité des dénonciations de ma fille Léa.

Comment ce fait-il que le dossier concernant la plainte contre Mme C. s’est égarée durant un an en 2008 ?

 

Que mon avocate Me F qui devait me l’apporter en prison en 2012 pour que je puisse le consulter enfin n’en a rien fait, l’ayant oublié, malgré mes demandes répétées, et donc qu’à ce jour je ne l’ai toujours pas consulté.

 

Que sont devenus mes plaintes pour vol de 6500 euros sur mon compte bancaire postal et pour agression physique par M. C., ainsi que mes plaintes pour dégradations de mon véhicule à plusieurs reprises ?

 

Alors vu les faits et les persécutions que j’ai subis, oui, je pense qu’un réseau pédophile au sein de la franc-maçonnerie m’empêche de protéger mes enfants et nous les laissons faire vu que ce sont des magistrats, des avocats, des psychiatres, des gendarmes qui nous font barrages, difficile de se défendre dans de telles circonstances ! Et de ne pas être traumatisée par tant d’horreur, tant de manipulations, tant d’indifférences.

 

 

Janvier 2012 :

 

J’ai fui en décembre 2008 avec mes 3 enfants.

 

Le 24 avril 2011, Je suis arrêtée avec mes enfants à côté d’Alès 30. Je suis mise en garde à vue, et mes enfants iront au foyer de Nîmes et leur père les récupèrera 2 jours après.

Je n’ai pas revu mes enfants depuis ce jour, ils vivent chez leur père incestueux à Montendre17 !!!

J’ai fait 4 mois de prison à Saintes 17. Et comme je voulais toujours protéger mes enfants j’ai continué à dénoncer le père incestueux et l’implication de la franc-maçonnerie dans mon affaire ce qui explique que la justice défend un pervers incestueux.

J’ai donc été internée de force à l’hôpital psychiatrique durant 2 mois où j’ai du prendre du Risperdal, un destructeur de neurones !!!!

 

Ce qui m’a calmé ou plutôt shooté je dois l’avouer : ils savent s’y prendre pour nous détruire ! En toute légalité !!!!!!!!!!

 

Je suis sortie depuis fin octobre 2011. Je ne sais pas quoi faire j’ai deux rapport d’expertises psychiatriques contre moi que j’ai passé en prison, ma parole étant cette fois légalement bafouée disant donc que je délire et peut être deux autres puisque mon avocate m’a conseillé de demander des contres expertises pour sortir de l’hôpital (ce dont je n’ai pas eu besoin). J’ai donc passé les contre expertises à Agen puisque depuis ma sortie je vis chez mes parents qui habitent le 47.

 

Je suis sous contrôle judiciaire.

 

J’ai interdiction de quitter le département 47 et bien sur de voir mes enfants !

J’ai trouvé du travail par intérim pour vivre ou plutôt survivre.

Je souffre terriblement de savoir mes enfants à la merci de ce réseau pédophiles sadiques et assassins.

 

Réveillez-vous aidez moi à protéger nos enfants !!!!!!!!!!!!!!

 

Mes enfants qui ont parlé vont être torturé afin qu’ils ne reparlent plus !!! Ils se sont acharnés sur moi alors je sais combien ils sont sadiques et destructeur. Ils feront tout pour convertir mes enfants par des tortures, par des viols, à une haine et une rage contenue non exprimée et traumatisantes qui feront d’eux à leur tour de futurs Francs-maçons pervers ou qui se suicideront.

En les laissant faire vous leurs permettez d’être de plus en plus nombreux et vous permettez surtout que ces monstres détruisent les âmes de mes enfants et de bien d’autres enfants. La perversion ne fera que s’accroitre. Les actes de violence dans notre société sont loin d’être réglés ! Vous les laissez nous dominer, nous terroriser… Les ignorer ne les empêche pas d’agir bien au contraire !!!

 

Au lieu d’avoir peur des petits délinquants dans les rues regardez plutôt ce que font nos « respectables » fonctionnaires de l’état !

 

Madame G.

 

http://www.luciole.ch/

 

Publié dans Témoignages

Commenter cet article

Djamila 03/05/2012 14:39


Insensé ! la justice française marche sur le tete ! je partage pour mieux denoncer ces criminels par procuration !

Une femme libre 08/08/2012 23:06



Il faut partager encore et encore, merci Djamila